L’opérateur téléphonique Sprint rachète 33% de Tidal

Jay Z a trouvé un moyen de faire fructifier son flop. L’opérateur téléphonique américain Sprint a annoncé l’acquisition d’une participation de 33% au capital de la plateforme de musique en ligne Tidal, contrôlée par le rappeur.

Selon le site du magazine spécialisé Billboard, le prix d’acquisition est de 200 millions de dollars. Sollicités par l’AFP, ni Sprint ni Tidal n’ont souhaité commenter ce chiffre.

Cette prise de participation s’inscrit dans le cadre d’un large partenariat qui prévoit de proposer du contenu exclusif aux clients abonnés à la fois à Sprint et à Tidal.

Entre 1 et 3 millions d’abonnés

L’opération vise notamment à offrir à Tidal un relais de croissance, car la plateforme ne parvient pas à devenir un acteur majeur de la musique en ligne par abonnement. Fin mars 2016, elle affirmait avoir franchi le seuil des trois millions d’abonnés, mais plusieurs spécialistes, notamment le cabinet d’études Midia, estiment le chiffre réel autour d’un million seulement.

Portée par le médiatique Jay Z, qui a apporté sa crédibilité musicale à Tidal et emmené avec lui plusieurs artistes, la plateforme reste très loin de Deezer, Apple Music et surtout Spotify, qui a passé la barre des 40 millions d’abonnés en septembre. Le rappeur Jay Z, Shawn Carter de son vrai nom, avait racheté Aspiro, la maison mère de Tidal, pour 56 millions de dollars en mars 2015, et devrait donc réaliser une jolie plus-value.