Lille va accueillir un festival international des séries en 2018

C’est donc à Lille que se tiendra en 2018 le 1er festival international des séries. Ce choix est le résultat de plusieurs mois de réflexion et de concertation, qui avait débuté fin 2015 avec une mission sur l’opportunité d’un tel festival confiée par le ministère de la Culture à Laurence Hertzberg, directrice de Séries Mania, puis en septembre 2016 par un appel à candidature lancé par le CNC.

Cinq villes (Bordeaux, Lille, Nice, Cannes, Paris) s’étaient portées candidates, avec comme finalistes Lille et Paris. C’est alors que Cannes a décidé de faire cavalier seul et de lancer son propre « festival de Cannes des séries », avec l’appui du MIPTV, le soutien de Canal + et à sa tête l’ex-ministre Fleur Pellerin.

Dans un communiqué publié vendredi, le ministère de la Culture parle d’«  un large consensus autour de la localisation de l’événement à Lille  », dont «  la candidature transpartisane  » comme le pointe Le Monde, avec d’un côté la maire PS Martine Aubry et de l’autre le président LR de la région Xavier Bertrand, a pu jouer en sa faveur.

« Un large consensus pour Lille »

«  Il est apprécié le fait que tous les équipements (salles de projections, hôtels, réceptions…) se situent dans un petit périmètre joignable à pied, peut-on également lire dans la synthèse du CNC. (…) La localisation à Paris fait l’objet de plusieurs critiques. Le forum des Halles et le forum des Images ne semblent pas du tout adaptés pour un festival international, Série Mania étant déjà considéré par les professionnels comme à l’étroit.  »

Trois festivals de séries en 2018 ?

Quel avenir alors pour Séries Mania, fer de lance du projet parisien et dont la 8e édition du 13 au 23 avril s’annonce mémorable ? «  L’idéal serait que les équipes de Série Mania soient impliquées dans la manifestation comme celles de Séries Séries  », conclut le CNC. Le festival Série séries, organisé depuis 2012 à Fontainebleau, portait le projet éditorial retenu pour Lille. Du côté de la mairie de Paris, on regrette une «  décision incompréhensible  » et un «  processus mal mené  ».

«  Cette décision va se traduire par le résultat inverse à l’objectif recherché à l’origine, à savoir trois festivals de séries concurrents sur le territoire français, a affirmé Bruno Julliard, premier adjoint de la maire de Paris Anne Hidalgo. Nous allons continuer à soutenir, défendre et développer le festival parisien Séries Mania, qui a aujourd’hui une notoriété exceptionnelle en France et à l’étranger, un savoir-faire d’équipe et une reconnaissance des professionnels dans tous les réseaux internationaux.  »