Internet mobile : un marché en plein essor

Plutôt téléphone mobile ou tablette tactile ? Les Français, s’ils sont plus nombreux à être équipés du premier, n’ont pas de préférence pour se connecter à internet de façon nomade puisque leur nombre est en augmentation, d’après le baromètre du numérique, par l’Autorité de régulation des télécoms, l’Arcep, le Conseil général de l’économie, le CGE, et l’Agence du numérique.

Les connexions à domicile en wifi à partir d’équipements nomades concernent désormais 60% des Français, soit une progression de 15 points en deux ans. Cette tendance s’explique principalement par la hausse du niveau d’équipement des Français en smartphones, détenus par 65% des personnes interrogées, mais également en tablettes, que l’on retrouve entre les mains de 40% des sondés.

Pour la première fois, les personnes qui possèdent à la fois un ordinateur, un smartphone et une tablette sont les plus nombreuses, 30%, devant celles détenant un ordinateur et un smartphone, 29%. Le nombre de Français ne possédant aucun de ces produits recule de 14 à 11%. De surcroît, le téléphone mobile fait désormais figure « d’équipement de référence ». Il creuse l’écart avec le téléphone fixe : 93% des sondés en sont équipés, contre 88% pour le fixe.

L’importance de la 4G

Parmi les usages mobiles des Français, la consultation d’internet reste la première activité, pour 55% d’entre eux, devant le téléchargement d’application, 48%, alors que la voix sur IP n’est utilisée que par 23% des sondés. D’une manière générale, l’ensemble des usages mobiles continue de progresser, de l’ordre de 3 à 7 points entre 2015 et 2016. Ces pratiques sont dopées par la diffusion du très haut débit mobile. 42% des possesseurs d’un téléphone mobile déclarent utiliser la 4G, une proportion multipliée par trois en deux ans et qui grimpe à 57% pour les possesseurs de smartphones.

Concernant la qualité des connexions à l’internet mobile, 83% des utilisateurs déclarent en être satisfaits, mais en zone peu densément peuplée, le niveau de satisfaction est moins élevé, il y atteint 77%. Plus largement, l’enquête recense cette année 87% d’utilisateurs d’internet. Le plus souvent, l’usage est quotidien : 74% des sondés se connectent tous les jours, contre 68% en 2015.

Sur les talon de la TV

Mais derrière ces usages se cachent toujours des disparités. La proportion d’internautes atteint 100% chez les moins de 40 ans, tandis qu’elle n’est que de 48% chez les plus de 70 ans, en progression tout de même de 10 points sur un an. En moyenne, un Français consacre à présent 18 heures par semaine à internet, soit presque autant de temps qu’à la télévision, 20 heures.

Cette enquête, réalisée par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie, le Crédoc, a été réalisée en face-à-face auprès d’un échantillon de 2.213 personnes représentatives de la population française, âgées de 12 ans et plus, selon la méthode des quotas. Ce baromètre annuel existe depuis 2003. Les données collectées depuis 2007 sont publiées en open data.