Fashion Week : Fendi s’invite à Paris pour les 50 ans de collaboration avec Karl Lagerfeld

Pleins feux sur les podiums parisiens. Les maisons de haute couture ont commencé à présenter leurs collections automne-hiver ce dimanche dans la capitale. Tous les événements à ne pas manquer sur et en marge des catwalks foulés jusqu’à jeudi.

Point d’orgue de la semaine, le défilé «  haute fourrure  » de Fendi, le 8 juillet. Le show célèbre les 50 ans de collaboration de la maison romaine avec son directeur artistique Karl Lagerfeld et la première participation de Fendi à la Semaine de la haute couture parisienne.

Les 50 ans de Karl chez Fendi

Cet anniversaire, déjà fêté en grande pompe lors du Festival de Cannes à l’occasion de la sortie de l’ouvrage Fendi by Karl Lagerfeld, marque la «  relation la plus durable entre un créateur et une maison  », a souligné Fendi, où Karl Lagerfeld est arrivé en 1965. «  Personnellement, cela m’importe peu. Pour moi ce qui est important c’est aujourd’hui et demain  », avait commenté à Cannes le Kaiser de la mode. Le couturier a précisé qu’il offrirait «  à la maison l’occasion de présenter la plus royale de toutes les fourrures  ». L’événement a suscité l’opposition des militants anti-fourrure. Brigitte Bardot a récemment adressé une lettre à Choupette, la chatte du couturier, lui demandant de dissuader son maître de faire de la fourrure dans ses collections. Une requête qui n’a pas été entendue par Karl Lagerfeld. Le créateur allemand a rappelé à plusieurs reprises sur les emplois que représentait cette industrie et argué que les anti-fourrure devaient aussi s’attaquer au cuir et à la consommation de viande. Karl Lagerfeld présentera également la veille sa collection pour Chanel. Un événement très attendu, notamment pour ses mises en scène spectaculaires.

Valentino défile à Rome

Chez Atelier Versace, sur un tapis de 25.000 orchidées protégées par des plaques de verre, flottait l’esprit des seventies dimanche soir. Ce lundi matin, un ancien de chez Valentino, Bertrand Guyon présentait sa première collection pour Schiaparelli. Au «  Théâtre d’Elsa  », tous les codes de la maison, du rose shocking aux broderies en passant par les vestes aux épaules marquées, devant la star américaine Meg Ryan. «  Bertrand a capté vraiment l’essence de Schiaparelli  », a estimé mannequin Farida Khelfa, ambassadrice de la griffe. Chez Dice Kayek, la créatrice Ece Ege a présenté une collection baptisée «  Nocturne 54  », en hommage au mythique club new-yorkais. La Turque a décliné le smoking et la petite robe entièrement rebrodée de paillettes sous toutes les coutures.

Autres temps forts, le Français Julien Fournié promet ce mardi, pour célébrer ses 40 ans, «  un défilé avec plein de surprises  » tandis que John Galliano présentera sa seconde collection haute couture pour Maison Margiela. La maison italienne Valentino présentera, quant à elle, son défilé le 9 juillet à Rome, dans le cadre de festivités pour marquer l’ouverture de sa plus grande boutique au monde, située Piazza di Spagna, juste à côté de son studio de création.