Les droits du dernier film d’Orson Welles ont été obtenus par Netflix

La plateforme de diffusion vidéo en ligne a acquis les droits du dernier film du réalisateur américain, qui sera monté et achevé sous la supervision de l’un des producteurs de l’époque.

The Other Side Of The Wind a été tourné par intermittence, entre 1970 et 1976, mais n’a jamais été terminé par le metteur en scène primé aux Oscars pour le scénario de Citizen Kane  (1941).

Un échec dû, entre autres, à la brouille entre Orson Welles et le principal financeur du projet, l’Iranien Mehdi Bushehri, beau-frère du Shah d’Iran. Le réalisateur charismatique espérait pourtant signer avec ce film son retour au premier plan.

De nombreux films inachevés

La carrière d’Orson Welles, marquée par plusieurs films salués par la critique, est jalonnée de films inachevés, parmi lesquels Don Quichotte, The Deep et The Merchant of Venice, tournés, parfois même montés, mais jamais sortis en salles. Pour incarner le personnage d’un réalisateur en perte de vitesse qui tente un retour dans The Other Side Of The Wind, Orson Welles avait choisi un autre metteur en scène, son ami John Huston (Le faucon maltais, Le trésor de la Sierra Madre).

Un serpent de mer depuis 40 ans

Netflix a confié l’achèvement du film à Frank Marshall, qui fut l’un des producteurs du projet à l’époque du tournage. Depuis, le Californien a travaillé sur des dizaines de films à succès, notamment Retour vers le futur, Indiana Jones, La mémoire dans la peau ou Sully. Les bandes vont être restaurées et le montage achevé selon le scénario écrit par Orson Welles lui-même, en collaboration avec la Croate Oja Kodar, qui était également à l’affiche du film. L’achèvement de The Other Side Of The Wind est un serpent de mer depuis 40 ans. En 2015, une levée de fonds avait permis de collecter 406.000 dollars, mais la dernière compagne de Welles, Oja Kodar, avait refusé de se séparer des négatifs toujours en sa possession.

«  La passion et la persévérance de Netflix  »

«  Je n’arrive pas à le croire, mais après 40 ans d’efforts, je suis vraiment reconnaissant envers la passion et la persévérance de Netflix qui nous a permis, enfin, d’entrer en salle de montage pour finir le dernier film d’Orson  », a commenté Frank Marshall, cité dans un communiqué. Outre Frank Marshall, vont également œuvrer à l’achèvement de The Other Side Of The Wind le réalisateur, producteur et auteur polonais Filip Jan Rymsza, qui s’est beaucoup investi pour parvenir à sauver le film de l’oubli. L’acteur américain Peter Bogdanovich, qui faisait partie de la distribution du film, sera consultant sur le projet.