Le groupe Canal+ espère un retour à l’équilibre financier dans 3 ans

Le groupe Canal+ se donne trois ans pour que iTELE, sa chaîne d’info en continu lourdement déficitaire, qui deviendra CNews le 27 février, retrouve l’équilibre financier, a indiqué le directeur général des antennes, Gérald-Brice Viret.

« Nous y parviendrons en augmentant nos revenus et en maintenant les coûts de grille autour de leur niveau actuel, entre 20 et 30 millions d’euros », « l’objectif est de diviser par deux les pertes d’ici 15 mois », indique-t-il. Il rappelle que la chaîne affiche des pertes opérationnelles de plus de 20 millions en 2016.

Pour atteindre cet objectif, la chaîne devra réaliser une part d’audience de 1 à 1,2% sur les CSP+, indique le journal, contre 0,6 à 0,7% aujourd’hui. Et pour se démarquer des trois autres chaînes d’info gratuites, CNews se voit en « chaîne du décryptage et des opinions avec un +s+ », selon Gérald-Brice Viret. Le décryptage en plateau, moins coûteux que l’envoi de journalistes sur le terrain, sera également privilégié, et les synergies avec Infosport+ et Canal+ joueront à plein, explique-t-il au quotidien.

Des personnalités emblématiques

Gérald-Brice Viret a confirmé l’arrivée de nouvelles têtes d’affiche : Jean-Pierre Elkabbach en matinale, Patrick Poivre d’Arvor et Rachid Arhab dans une émission de décryptage de l’actualité présentée par Virginie Chomicki le vendredi de 18 à 20 heures (avec un journal d’info littéraire le week-end pour PPDA) et Marc Menant pour une émission d’actualité « positive » le week-end. La date de retour et la tranche horaire de Jean-Marc Morandini n’ont pas encore été arrêtées, précise le journal. Son arrivée avait été l’élément déclencheur d’une grève de 31 jours en octobre-novembre, qui s’était soldée par le départ d’environ 90 journalistes sur 120. Ces journalistes seront remplacés d’ici la fin du semestre, selon Les Échos.

Le dirigeant a par ailleurs indiqué qu' »aucune décision n’a été prise quant à la suppression du Grand Journal » sur Canal+ même si « le coût de cette émission est important rapporté à sa faible audience (0,6% soit 124.000 personnes en moyenne). Alors que le site Puremédias avait évoqué mardi une possible déprogrammation de cette émission, le site Téléstar avait indiqué mercredi que la case pourrait être confiée à Jean-Marc Morandini, une information démentie par l’animateur à l’AFP ainsi que par le groupe Canal+, qui l’a qualifiée de « totalement farfelue ». Selon Europe 1, la chaîne cryptée envisagerait de programmer une version plus longue du Petit Journal à la place du Grand Journal.